Benjamin d'Anfray, piano-forte

1/1

Au programme

Sam 17 oct

15h00 - Marathon des 32 Sonates (01/12) - Sonate pour Piano opus 2, n° 1 en fa mineur / Piano-Forte Walter - 1790

18h15 - Marathon des 32 Sonates (03/12) - Sonate pour piano opus 10, n° 7 en ré majeur / Piano-Forte Walter

19h25 - Marathon des 32 Sonates (04/12) - Sonate pour piano opus 14, n° 9 en mi majeur / Piano-forte "Carré" Erard - 1806

23h55 - Marathon des 32 Sonates (07/12) - Sonate pour piano opus 31, n° 17 en ré mineur dite « la Tempête » / Walter

Benjamin d’Anfray, né en 1988 en région parisienne, commence le piano à l’âge de cinq ans.

Il étudie au Conservatoire national de Région de Boulogne-Billancourt et suit ensuite les cours de Billy Eidi au CNR de Paris, avant d’intégrer le CNSM de Lyon en 2009.

En 2015, il y obtient, après un séjour d’études à l’Université de Montréal avec Jean Saulnier, son master de piano, puis l’année suivante son master d’accompagnement. Passionné d’histoire, il a poursuivi en parallèle des études supérieures à la Sorbonne puis à l’École nationale des Chartes, où il a obtenu son diplôme d’archiviste-paléographe après avoir soutenu sa thèse en 2012. Depuis, il se consacre essentiellement à la musique, à la fois comme concertiste et accompagnateur ou chef de chant. Il se produit ainsi comme soliste ou chambriste avec notamment l’Ochestre de l’Opéra de Lyon, aux festivals Chopin à Bagatelle, Les Allées chantent et au Prieuré de Chirens en Isère, aux Pianissimes à Lyon et travaille particulièrement avec la soprano Jeanne Mendoche et la violoncelliste Lucie Arnal. Comme accompagnateur et chef de chant, il collabore avec l’Opéra de Lyon, l’Orchestre national de Lyon, L’Ensemble Justiniana, le choeur Spirito, le Centre national de la danse… Il est également accompagnateur des classes de danse du CNSMD de Lyon et, en 2017, rejoint l’Académie de l’Opéra national de Paris comme chef de chant.

Tout particulièrement intéressé par l’esthétique romantique et les pianos du XIXe siècle, il intègre le master consacré au piano-forte à l’université Paris-Sorbonne après plusieurs formations à la fondation Royaumont.