< Back

Marathon des 32 Sonates

Trois Sonates opus 10 :
Sonate n°5
Sonate n°6
Sonate n°7*

Marathon des 32 Sonates

Les 3 Sonates pour piano de l'opus 10 furent composées en 1797, publiées en 1798 et dédiées à la comtesse Anna Margarete von Browne, la femme d'un de ses mécènes.

Dans la tonalité de ut mineur, la Sonate n°5 annonce la Pathétique et surtout la Cinquième Symphonie, dont la célèbre cellule rythmique se retrouve textuellement dans le quatrième mouvement. La critique l'accueillit avec une faveur nuancée : « Il n'y a pas beaucoup d'artistes auxquels on puisse dire : « Épargne tes trésors et uses-en avec ménagement »… C'est donc moins un blâme qu'un éloge qui comporte sa critique », (in l’Allgemeine musikalische Zeitung, 1799).

5e Sonate opus 10 n°1 en ut mineur (env. 20 min) - Nicolas Pays, piano
1. Allegro molto e con brio
2. Adagio molto
3. Prestissimo

6e Sonate opus 10 n° 2 en fa majeur (env. 14 min) - Claudine Simon, piano
1. Allegro
2. Allegretto
3. Presto

7e Sonate opus 10 n°3 (env. 20 min) - Benjamin d'Anfray, piano-forte
1. Presto
2. Largo e mesto
3. Menuetto (Allegro)
4. Rondo (Allegro)

Sa composition fut contemporaine de celle des trois premiers Trios à cordes, op. 9, des trois premières Sonates pour violon, op. 12, et du Trio pour piano, clarinette et violoncelle, op.11. Elle précéda d'une année celle de la « Pathétique ».