15H00 : piano-Beethoven

Marathon des 32 Sonates

1795 (1/12)

RdC - 1h 12min

Au programme

Trois Sonates opus 2 :
Sonate n°1*
Sonate n°2
Sonate n°3*

Les artistes

Benjamin d'Anfray*
Théotime Gillot
Olga Pashchenko*

*piano-forte : copie moderne de Walter (c. 1795)

Les 3 Sonates pour piano opus 2 de Ludwig van Beethoven furent composées entre 1794 et 1795 et dédiées à son maître Joseph Haydn.

Ce sont les premières sonates publiées par Beethoven, mais le jeune Ludwig avait déjà composé trois petites Sonates pour l'Électeur de Cologne, entre 1782 et 1783, alors qu'il était encore à Bonn. Ces trois pièces restent connues sous le nom de Sonates à l'Électeur et comptent parmi ses toutes premières compositions (WoO 47).

Ces trois œuvres font partie des premières pages significatives de Beethoven, qui avait vingt-cinq ans au moment de leur parution. Le compositeur les dédia à Joseph Haydn qui avait été son professeur de novembre 1792 à janvier 1794. La critique et le public les accueillirent chaleureusement, leur dédicataire un peu moins : « Vous ne manquez pas de talent, mais il vous faut encore vous instruire » aurait dit Haydn à Beethoven qui venait de lui jouer les sonates. On sait que les rapports entre les deux hommes ne furent pas toujours faciles, et que Haydn tolérait mal l'audace et l'indiscipline de son élève.

Sonate opus 2 n°1 en fa mineur (env. 20 min) - Benjamin d'Anfray, piano-forte
1. Allegro
2. Adagio
3. Menuetto ; Allegretto
4. Prestissimo

Sonate opus 2 n°2 en la mineur (env. 22 min) - Théotime Gillot, piano
1. Allegro vivace
2. Largo appassionato
3. Scherzo. Allegretto
4. Rondo. Grazioso


Sonate opus 2 n°3 en ut majeur (env. 24 min) - ???, piano
1. Allegro con brio
2. Adagio
3. Scherzo. Allegro
4. Allegro assai

Benjamin d'Anfray, piano-forte

Benjamin d’Anfray, né en 1988 en région parisienne, commence le piano à l’âge de cinq ans.

Il étudie au Conservatoire national de Région de Boulogne-Billancourt et suit ensuite les cours de Billy Eidi au CNR de Paris, avant d’intégrer le CNSM de Lyon en 2009.

En 2015, il y obtient, après un séjour d’études à l’Université de Montréal avec Jean Saulnier, son master de piano, puis l’année suivante son master d’accompagnement. Passionné d’histoire, il a poursuivi en parallèle des études supérieures à la Sorbonne puis à l’École nationale des Chartes, où il a obtenu son diplôme d’archiviste-paléographe après avoir soutenu sa thèse en 2012. Depuis, il se consacre essentiellement à la musique, à la fois comme concertiste et accompagnateur ou chef de chant. Il se produit ainsi comme soliste ou chambriste avec notamment l’Ochestre de l’Opéra de Lyon, aux festivals Chopin à Bagatelle, Les Allées chantent et au Prieuré de Chirens en Isère, aux Pianissimes à Lyon et travaille particulièrement avec la soprano Jeanne Mendoche et la violoncelliste Lucie Arnal. Comme accompagnateur et chef de chant, il collabore avec l’Opéra de Lyon, l’Orchestre national de Lyon, L’Ensemble Justiniana, le choeur Spirito, le Centre national de la danse… Il est également accompagnateur des classes de danse du CNSMD de Lyon et, en 2017, rejoint l’Académie de l’Opéra national de Paris comme chef de chant.

Tout particulièrement intéressé par l’esthétique romantique et les pianos du XIXe siècle, il intègre le master consacré au piano-forte à l’université Paris-Sorbonne après plusieurs formations à la fondation Royaumont.

Théotime Gillot, piano

Théotime Gillot est né en 2002 à Rouen et a commencé le piano à l'âge de 6 ans.

Il est actuellement étudiant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris après avoir étudié au conservatoire du Mans l'alto, la musique de chambre, l'écriture et la direction d'orchestre.

Il est également lauréat de concours nationaux et internationaux ; en 2018, il remporte le 3ème prix crée spécialement au concours international de Chatou catégorie concertiste. En 2017, il obtient le 2eme prix du concours international d’Ile de France catégorie supérieur et le 1er prix du concours Claude Kahn dans la catégorie « fin d’études » ce qui lui a permis de jouer salle Gaveau. En 2016, il remporte le 1er prix et le prix spécial coup de cœur du jury au Concours National de Mayenne ainsi que le 1er prix au concours de Brest dans les catégories Grieg et Chopin.

Après avoir obtenu le 1er prix du Concours National de Piano de Mayenne, il remporte en 2019 le 4e du Concours International de cette même ville. En 2020, Théotime reçoit le 1er prix à l’unanimité avec les félicitations du jury ainsi que le prix coup de cœur du Théâtre Saint-Bonnet de Bourges au concours international de piano du Pays de Cognac.

Olga Pashchenko, piano-forte

Olga Pashchenko naît à Moscou et commence la pratique du piano dès l'âge de six ans. Elle est inscrite à l'Académie Gnessine de Moscou en 1993 où elle étudie le piano avec Tatiana Zelikman et le clavecin avec Olga Martynova.

Elle donne son premier récital de piano à New York, à neuf ans. Après son diplôme avec les honneurs en 2005, elle entre au Conservatoire de Moscou, où elle étudie avec Alexei Lubimov (piano), Olga Martynova (clavecin et piano-forte) et Alexei Shmitov (orgue) et est diplômée en 2010. En 2011, elle poursuit ses études avec Richard Egarr au Conservatoire d'Amsterdam, à la fois au piano et au clavecin et reçoit ses diplômes avec les honneurs sur les deux instruments.

Elle est invitée dans certains des plus prestigieux festivals internationaux à travers l'Europe, et notamment la Beethoven-Haus en Allemagne, aux journées Chopin de Leipzig, au festival international de piano de Saint-Pétersbourg, à la Mostra de piano-forte de Bergame, en Italie et au festival de Saintes en France (...)

Son jeu est décrit par la presse comme « non seulement technique, mais sur le plan musical aussi, de la plus haute qualité », « imaginative et envoûtante » et acclamé avec : « Quelle individualité, quel pur-sang pianistique ».

Son premier disque, Transitions, avec des oeuvres de Dussek, Beethoven et Mendelssohn est publié en 2013. Il a été sélectionné comme enregistrement du mois sur MusicWeb6 et a obtenu quatre forte « ffff » du magazine Télérama. Ses autres disques sont consacrés aux variations et à trois sonates de Beethoven (parus chez Alpha)

RECOMPENSES en Concours Internationaux :

2014 : 2ème prix et prix du public du concours Bach (Leipzig)
2013 : 1er prix du Concours Circulo Bach (Madrid)
2012 : 1er prix et prix critique du Jury au concours Premio Ferrari (Rovereto)
2ème prix et prix du public du Concours Musica Antiqua (Bruges) sur clavecin
1er prix et prix spécial de la société Chopin du concours Hans von Bülow de piano (Meiningen)
2011 : vainqueur du concours de piano-forte de Schloss Kremsegg (Autriche)
2010 : 2ème prix du concours Musica Antiqua (Bruges) sur pianoforte