15H01 / 17H27 / 14H04

4 pianos–transe

Intégrale de la « New music for Four pianos » de Julius Eastman

Collectif « Les pianoctambules » (4 pianos et plus)

 

15H01 : Evil-Nigger (env. 21 min)

17H27 : Gay-Guerrilla (env. 29 min)

14H04 : Crazy-Nigger(env. 55 min)

Figure oubliée du minimalisme américain dont on redécouvre tardivement la musique, Julius Eastman (1940-1990) éblouit par la force et l’intensité de ses compositions.

Il fréquenta la sphère pop expérimentale aux côtés de musiciens comme Arthur Russell ou Glenn Branca et fut aussi chanteur pour des œuvres de Peter Maxwell Davies ou Meredith Monk. Dans les années 70 et 80, Julius Eastman est l’un des rares afro-descendants à être reconnu sur la scène musicale d’avant-garde à New York. Politiquement engagé, figure queer, poète solaire et solitaire, sa mélancolie guida son génie comme son destin tragique : victime d’addictions diverses, porté disparu, sans domicile, il fut découvert mort dans les rues de Buffalo en 1990 après des années d’errance.

 

Le collectif « Les pianoctambules » présentent l’intégrale des pièces écrites pour quatre pianos par Julius Eastman, un répertoire d’une profonde beauté et d’une grande puissance.